Témoignages


Dans cette page, vous trouverez des témoignages d’hommes qui ont participé à l’Aventure initiatique du nouveau guerrier ou de leurs proches, et de quelle manière cette expérience a changé leur vie.

Vous pouvez écrire vous-même votre expérience de cette formation au bas de cette page. Nous vous invitons à faire grandir les témoignages.

Cette page va croître au fil du temps, à mesure que des hommes, ou leurs conjoint-e-s partageront leur expérience.


Anestis L., Ottawa
Initié en mai 2013 au Camp Kanawana, St-Sauveur

23 août 2013.
Je tiens à vous remercier encore une fois pour l’immense cadeau que ce fut pour moi de mettre sur pied l’AING de mai à laquelle j’ai participé. La guérison, la croissance et la puissance que j’ai vécu à travers le week-end, mais surtout en appliquant ce que j’ai appris ce week-end dans ma vie de tous les jours m’a donné l’autonomie, la force et l’amour de soi que j’ai cherché toute ma vie. Je suis entré en contact avec moi-même d’une façon que je n’ai jamais connu avant et suis devenu l’homme que j’ai toujours voulu être. Je suis très reconnaissant, merci, merci, merci d’avoir organisé ce week-end.

La partenaire de vie d’un homme initié en mai 2013, Mauricie
Camp Kanawana, St-Sauveur

remonter en haut de la page


19 août 2013.
Bonjour à vous tous,

La journée est un peu chaotique… Bientôt la fin des vacances pour les enfants, ils débordent d’énergie et sont un peu stressés… Nous avons eu une belle fin de semaine, remplie d’activités et nos quatre petites abeilles voudraient que ça continue ! Mais, c’est lundi, les parents doivent travailler!! Nous essayons, mon chum et moi, tant bien que mal, de travailler à la maison avec eux qui bourdonnent aux alentours… Demain, je présiderai un conseil d’administration auquel je présenterai mon rapport annuel pour adoption… Moi aussi j’aurais préféré que les vacances ne finissent jamais !

Je vous raconte tout ça pour donner de l’importance à ce que je vous écris maintenant. Dans ce foisonnement d’activités, au lendemain de mon anniversaire de mariage, à la veille de perdre mon père, j’ai le besoin pressant de vous parler de mon chum.

Pourquoi à vous ? Parce que je veux témoigner de sa transformation, en lien avec vos rencontres et de votre impact sur ma vie et sur la vie de ma famille.

Je ne m’en cache pas, je suis une féministe assez radicale. Je dénonce depuis longtemps l’oppression systémique des femmes par les hommes… mais ça fait longtemps que j’ai compris que le système opprime aussi les hommes… Et j’adore les hommes! Ils ont joué et jouent un rôle très important dans ma vie : ils m’obligent à me dépasser. Ils me motivent. Ils ont une énergie pour l’action qui me fascine. J’ai toujours adoré comment on ne « s’enfarge » pas dans les fleurs du tapis avec eux et comment un « ben, là c’est assez » peut mettre fin à mes atermoiements inutiles.

J’ai cependant souvent déploré que les hommes qui m’ont côtoyée n’aient pas beaucoup de mots, de voix, pour leurs sentiments, qu’ils négligent souvent leurs vécus intérieurs ou que plutôt on n’ait pas pensé à leur dire qu’on voulait les entendre… Avec mes garçons, mes amis proches, mes amoureux, j’ai souvent joué le rôle de « traductrice » entre nos deux mondes, féminin et masculin, entre la tête et le cœur… Un de mes amis m’a déjà dit un très beau compliment… « C’est clair dans ma tête quand tu m’écoutes ! »
Dans ma démarche féministe, politique et spirituelle, j’ai souvent participé à des activités non mixtes, et je reconnais leurs bienfaits. J’ai aussi vécu à l’étranger, dans des milieux plus traditionnels où la vie des femmes et des hommes est bien séparée ; j’ai constaté qu’on mettait, en Occident, bien de la pression sur les couples aujourd’hui, alors que la communauté se désagrège, les conjoints devraient être tout l’un pour l’autre.

Mon chum et moi n’habitons pas dans la région où nous avons grandi et la vie nous a amené à nous installer relativement loin de nos familles… Nous sommes donc plutôt isolés et avec quatre enfants et le travail, le temps pour les amis est limité… Aussi, j’ai vu d’un très bon œil que mon chum ait un groupe d’hommes avec qui partager son vécu, ses émotions.

Bref, je partais déjà convaincue que vous rencontrer allait lui faire du bien… Mais je ne savais pas à quel point !!! Et je n’avais pas pensé que ça me ferait du bien, à moi…

Je connais mon chum depuis huit ans et je l’aime depuis autant de temps. J’ai la joie, toujours renouvelée, de constater que notre amour est vivant, il se nourrit, respire, grandit. J’ai aimé souvent, mais je n’avais jamais eu l’occasion de m’accomplir autant avec quelqu’un. Je n’étais pas prête, j’étais blessée, je ne savais pas comment faire, j’avais des « patterns relationnels » impossibles… mais au fond… je n’avais pas rencontré Le bon… Vivre avec mon chum signifie entre autres pour moi : accélérer ma croissance, apprivoiser mes peurs et mes zones d’ombre, devenir une meilleure personne.

Je crois que nous expérimentons le vrai pouvoir de l’amour. Oh ce n’est pas parfait… Mais oui en fait… Ça l’est… Parfait, dans même les défauts et moments difficiles… C’est ce qu’il nous fallait à nous… (et je ne sais pas si je recommanderais à quelqu’un autant d’intensité!!!)

Depuis qu’il vous a rencontré, et encore plus depuis qu’il a fait la fin de semaine de guerrier, j’ai remarqué des changements. Dans son attitude, et dans ses paroles le tout est plus évident. L’autre jour, lors d’une conversation plutôt banale, mon chum parlait de quelqu’un… il termina sa phrase, fit une petite pause et ajouta : « Ben, ça, c’est comment moi je voudrais que ça soit. » Et ça c’est nouveau chez mon chum et ça me fait un de ces effets… Je suis aux anges !… Pas de fausse humilité, pas d’orgueil excessif, un petit commentaire, une petite phrase qui éclaire tout…
Car je sais qu’il faut être solide pour être humble, il faut avoir confiance en soi, il faut savoir rire de soi, il faut comprendre sa petite place dans le monde… Que de sagesse acquise d’un coup ! Et là je me dis qu’on va avancer encore plus loin… On va rire de nos deux gros égos… On va se positionner autrement face au monde… mon chum va se battre contre ce rôle désagréable qu’on donne aux hommes de prendre une place super importante de décideur ou l’opinion et l’expérience personnelle sont maîtresses de tout… Un rôle que les femmes convoitent aussi d’ailleurs…

Et puis il y a cette nouvelle attitude avec les enfants… « J’ai une parole et je vais la tenir… » « J’ai parlé ! La consigne était claire.» et là, c’est le calme… Wow !

Et la nouvelle écoute qu’il a à leur égard, il entend ce qu’ils ont à dire. Il enseigne à mes petits loups la valeur de la parole juste en prêchant par l’exemple. Et entre vous et moi, ça ne fait pas mon affaire de l’avouer, mais quand papa dit quelque chose, ce n’est pas la même chose que quand maman dit quelque chose… L’impact n’est pas le même…

Je pourrais encore vous dire plein de petits détails qui font toute la différence. Je le sens mieux avec lui-même, je le sens en mouvement, je sens une énergie de guérison. Il me semble qu’il s’est permis de s’aimer un peu plus, de se juger un peu moins, et il nous fait du bien. Je suis fière de mon homme. Et encore plus amoureuse.

Je vous écrivais donc pour vous remercier de prendre le temps entre hommes de vous confier et de vous ouvrir et vous dire que lorsque vous accompagnez mon chum, il y a une famille entière qui en retire du bonheur. J’ose aussi espérer que, quand il vous écoute et vous appuie, il fait des heureux parmi les vôtres. Je veux saluer votre courage d’aller contre les modèles établis, les stéréotypes qui font mal.

Je vois beaucoup d’espoir pour notre société dans votre démarche, pour mes fils qui grandissent et qui essaient de trouver ce que c’est que d’être un homme, et aussi pour mes filles à qui je souhaite de trouver de magnifiques guerriers sur leur chemin.

De mes mains et de mon cœur de sage-femme, de mère, de fille et d’épouse, je vous offre toute ma gratitude, mon soutien et mon admiration.

Messieurs, je vous souhaite une bonne soirée !
remonter en haut de la page


Daniel G.

2 avril 2014

J ai participé au week-end en 2013 sans trop savoir ce que j’allais y chercher ou y trouver. Je suis plutôt quelqu’un d’introspection. Je me pose beaucoup de questions et souvent je trouve mes réponses. Mais il me manquais quelque chose pour découvrir ce qui me manquais. Je suis l’ainé d’une famille de trois enfants, j’ai 46 ans maintenant, et je fût le souffre douleur d’un père qui n’en fût pas digne pendant mon enfance. Pendant mon w-e j’ai fais la connaissance d’homme qui me furent présentés comme étant des frères. Moi qui m’étais senti seul toute ma vie en tant qu’aîné, j’ai appris à faire confiance à des hommes adultes , respectueux et empathiques. Ils ont tous vécu des difficultées qui ne sont plus tabous pour moi. Aujourd’hui j’ai des frères, des mentors, des guides. Je ne les vois pas souvent mais je sais qu’ils sont toujours là. Je ne suis plus seul…Je fais partie intégrante d’une confrérie du coeur où la filliation est pleinement ressntie. Je tiens à vous remercier d’être et pour ce que vous représentez pour moi, je serai parmi vous dès que je le pourrai. Merci encore.
remonter en haut de la page


4 thoughts on “Témoignages”

  1. J ai participé au week-end en 2013 sans trop savoir ce que j’allais y chercher ou y trouver. Je suis plutôt quelqu’un d’introspection. Je me pose beaucoup de questions et souvent je trouve mes réponses. Mais il me manquais quelque chose pour découvrir ce qui me manquais. Je suis l’ainé d’une famille de trois enfants, j’ai 46 ans maintenant, et je fût le souffre douleur d’un père qui n’en fût pas digne pendant mon enfance. Pendant mon w-e j’ai fais la connaissance d’homme qui me furent présentés comme étant des frères. Moi qui m’étais senti seul toute ma vie en tant qu’aîné, j’ai appris à faire confiance à des hommes adultes , respectueux et empathiques. Ils ont tous vécu des difficultées qui ne sont plus tabous pour moi. Aujourd’hui j’ai des frères, des mentors, des guides. Je ne les vois pas souvent mais je sais qu’ils sont toujours là. Je ne suis plus seul…Je fais partie intégrante d’une confrérie du coeur où la filliation est pleinement ressntie. Je tiens à vous remercier d’être et pour ce que vous représentez pour moi, je serai parmi vous dès que je le pourrai. Merci encore.
    remonter en haut de la page


  2. J’ai trouvé cette lecture intéressante. Un environnement qui semble favoriser la totale prise en charge de soi, son bonheur, sa vie et mieux contribuer au bonheur et au succès avec ses proches.

    Je continue d’y réfléchir!

    Merci et bonne journée!
    Léo-Paul

    remonter en haut de la page


  3. 29/12/2016

    Voilà 1 an et 2 mois que j’ai fait mon week-end initiatique. Quel chemin parcouru depuis…et tant encore à faire !

    Ce week-end m’a permis de me sentir “homme parmi les hommes”, et plus le petit garçon parmi une population tous forcément plus grand et meilleur que moi. Ce week-end m’a permis de m’assumer plus et de m’aimer plus, je suis donc en voie vers la confiance en moi…bien que ça ne soit pas encore complètement acquis !

    L’année que je viens de passer a été toute une aventure, bien plus forte en émotions encore que mon week-end, et heureusement, j’avais des “frères” MKP sur qui compter. Je me sens à ma place, chez moi, quand je suis dans cette communauté, comme jamais je ne l’avais ressenti auparavant. Je vous considère comme ma 2eme famille.

    Ce témoignage donc est tout autant un message pour les hommes qui se posent la question de faire leur week-end : faites-le, vous en sortirez grandit c’est garanti ; qu’un message pour mes frères guerriers : merci à chacun d’entre vous d’être entré dans ma vie, vous êtes un cadeau inestimable.

    Pouvoir parler sans tabou, sans jugement, dans un endroit apaisant avec des hommes en qui j’ai entièrement confiance, voilà le cadeau que j’ai eu ensuite en participant aux cercles.

    Ma 35eme année sera marquée : avant et après mon AING MKP. Merci encore.

    À bientôt mes frères, actuels et futurs !

    Loup Confiant
    loup-mkp

    remonter en haut de la page


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réseau de soutien, mentors, et formations pour hommes