Être en contact avec ses émotions

Être en contact avec ses émotions

On a enseigné à beaucoup d’hommes à valoriser l’intellect et à ne pas faire confiance à leurs émotions. Ils ont été désensibilisés, on leur a montré à subir la douleur sans se plaindre, et on leur a dit que c’est honorable de sacrifier leur corps pour la société. Ainsi, beaucoup d’hommes souffrent de solitude, sont enclins à toutes sortes de dépendances, et expriment leurs émotions de façon dysfonctionnelles. Beaucoup d’hommes ont peur de l’intimité, autant avec les femmes qu’avec les hommes. Ils se cachent derrière des masques qui sont fêlés et qui ont besoin d’être réparés.

Beaucoup d’hommes sont tristes, seuls, en colère, ont peur, ont honte, et ne s’en rendent même pas compte. Et avec la perte de leurs émotions, ils perdent aussi ce qui leur est le plus précieux: leur capacité à apprécier la vie et à l’accueillir chaleureusement.

D’autres hommes connaissaissent peut-être un peu trop bien leurs émotions. Ils ont appris à les reconnaître et à s’en servir pour manipuler les autres, souvent ceux et celles qu’ils aiment le plus. Il leur manque cette capacité à être totalement authentiques. Et avec la perte de leurs émotions, ils perdent aussi ce qui leur est le plus précieux: la confiance qu’on peut leur porter et leur capacité à aimer.

Il existe un autre moyen. Lors de l’Aventure initiatique du nouveau guerrierMD les hommes redécouvrent leurs émotions avec les deux pieds sur terre.
Ils commencent à apprendre à clarifier ce qu’ils ressentent et à exprimer ces émotions de façon directe et authentique. Ils commencent à apprendre à équilibrer la profondeur du coeur avec la sagesse de l’esprit. Si cette sorte d’authenticité vous semble intéressante, l’AING pourrait être pour vous.

“Se refermer au milieu d’une souffrance vient nier la vraie nature de l’homme. Un homme accompli est libre de ses gestes et de ses actions, même au milieu d’une grande blessure et d’une grande souffrance. Un homme est mieux de vivre avec un coeur blessé qu’avec un coeur fermé.”  auteur, David Deida

Réseau de soutien, mentors, et formations pour hommes